CONSTRUCTION ET RÉNOVATION IMMOBILIÈRES

Le gros œuvre est étroitement lié aux éléments structurels d’une maison. Il consiste aussi à la mise en place de son ossature. Cette dernière, avec les fondations, ont pour rôle de renforcer et de stabiliser tout le bâtiment. Elle peut être fabriquée en bois, en métal, en béton armé ou en pierre brique.

Les travaux doivent être faits correctement pour que le bâtiment puisse résister aux intempéries et aux tremblements de terre.

Terrassement :

Les opérations de terrassement sont nécessaires avant de procéder à la construction d’une maison. Normalement, elles précèdent toutes les différentes étapes des gros œuvres. Les travaux commenceront par l’enlèvement de la terre végétale. Viennent ensuite l’excavation de gravats, le drainage de surface, le remblayage ou l’empilage de gravats. Dans les zones de remplissage à faible capacité de charge, les matériaux inappropriés seront excavés.

La réalisation de dallages et de pavages est incluse dans ce domaine.

Les travaux d’aménagement, pour la plupart, nécessitent la mobilisation d’engins comme les tracteurs, les pelleteuses, les tractopelles, les chargeuses, etc.

Assainissement :

C’est un processus qui consiste en la collecte, le traitement et l’évacuation des déchets et des eaux usées. Voici les différentes tâches liées au domaine de l’assainissement : vidange et curage de citerne d’eaux, débouchage de canalisation, curage de fosses septiques, raccordement au tout-à-l’égout, etc.

Élévation de murs :

Si vos murs ne sont pas solides, votre bâtiment pourra s’écrouler à tout moment. De nos jours, les techniciens et ingénieurs peuvent concevoir des murs en parpaing, en brique, en béton ou en bois.

Fondation :

La solidité d’un bâtiment repose en partie sur la qualité de ses fondations. En effet, ces éléments doivent être assez robustes pour pouvoir supporter le poids de la maison. La nature du sol est un facteur déterminant dans le choix de la fondation (superficielle, semi-profonde ou profonde).

Soubassement :

Réparti en 3 catégories (sous-sol, vide sanitaire, en hérissons), le soubassement est une structure permettant de soutenir les murs d’un bâtiment. On procède aux travaux de soubassement une fois les fondations mises en place.

La toiture

Le confort et la sûreté d’une maison reposent sur la qualité de sa toiture. Cette dernière doit être suffisamment étanche afin d’empêcher l’infiltration de l’eau dans la couverture et dans les parois.

Un toit doit également pouvoir résister aux fortes chaleurs, aux séismes, aux vents et à la neige, supporter les charges humaines. La mise en place et la rénovation des éléments de toiture doivent être confiées à des artisans expérimentés comme couvreur 77Dans le département de la Seine-et-Marne, l’entreprise couvreur 77 propose sa prestation sur tout ce qui touche la rénovation de toiture.

La charpente

La charpente fait partie des éléments qui garantissent la stabilité d’une maison. C’est un assemblage de métal ou de bois destiné à supporter toute la toiture d’un bâtiment.

L’évolution des techniques de construction a permis aux artisans contemporains comme couvreur 77 d’élaborer des modèles de charpentes bien distincts:

Les menuiseries extérieures

Les menuiseries extérieures sont des éléments (porte, fenêtre…) pouvant assurer l’isolation et la sécurité d’une maison. Elles peuvent être conçus à partir de matériaux variés : bois, acier, aluminium, PVC.

Quelques exemples de fenêtres :

Fenêtre fixe

C’est le type de fenêtre le plus simple. Cette menuiserie ne peut pas être ouverte ou fermée, ce qui en fait la fenêtre la plus résistante aux intempéries.

Fenêtre à battant

Très facile à utiliser, elle est articulée sur le côté et s’ouvre normalement vers l’extérieur plutôt que vers l’intérieur. Ces modèles sont conçus pour résister à la pluie et au vent de l’extérieur, de sorte que leur direction ne peut pas être inversée.

Fenêtre coulissante

Elle est idéale pour une utilisation entre deux espaces internes, par exemple entre une cabine de bureau et un couloir. Une fenêtre coulissante se déplace dans son propre plan. En effet, chaque volet roule sur sa propre piste, comme des trains. Son inconvénient est qu’elle ne peut pas être ouverte complètement, en ce sens qu’il y aura toujours une fraction fermée.

Fenêtres à guillotine simple

Une seule fenêtre à guillotine comporte deux volets. Le volet fixe est généralement au-dessus du volet coulissant, de sorte que seule la moitié inférieure peut être ouverte.

Fenêtre à double guillotine

Elle possède deux volets coulissants, l’un au-dessus de l’autre. La moitié supérieure ou inférieure peut être ouverte.

Fenêtre à auvent

Articulée sur son bord supérieur, elle s’ouvre vers le haut et vers l’extérieur. Une fenêtre à auvent peut être difficile à utiliser, surtout si elle est lourde.

Fenêtre pivotante

Elle tourne sur un axe vertical, qui est généralement placé au centre exact de la fenêtre, afin que la fenêtre soit correctement équilibrée. Les fenêtres pivotantes se trouvent parfois dans les vieux bâtiments d’église (dans les climats chauds), car leurs fenêtres sont très étroites et hautes. Elles sont rarement utilisées dans les bâtiments résidentiels ou les bureaux modernes.

Fenêtre pliante

C’est un modèle doté d’un système d’ouverture très performant, pouvant s’articuler et glisser sur une seule piste.

Les portes sont également réparties en plusieurs catégories (coulissante, battante, coulissante, pivotante, automatique…) que nous allons détailler dans une autre rubrique.

3 commentaires Ajoutez les votres
  1. je me suis toujours demandé où se situe réellement la limite entre gros oeuvre et second oeuvre. le secteur semble évoluer quotidiennement et on s’y retrouve mal au final

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *