La manutention : 5 points à savoir

Il est de notoriété publique que l’entrepreneurial est plus fructueux que le salarial sur toutes les dimensions. Bien que difficile au départ, se mettre à son compte en créant une entreprise a fait beaucoup de milliardaires à travers le monde. Le tout est de bien choisir le type d’activité et le secteur d’action. Justement, le marché de la fabrication de matériel de levage et de manutention est encore mal exploité. Avec un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros par an, il est impossible de rater une telle opportunité. Alors, lisez bien cet article et lancez-vous !

Qu’est-ce que la manutention ?

La manutention est un secteur clé de l’industrie. Au départ, elle concernait les activités de levage permettant de déplacer des palettes ainsi que des colis manuellement.

L’avancée technologique ayant transformé le monde, le domaine de la manutention n’y a pas échappé. Actuellement, la manutention est donc devenue le déplacement d’un objet A, d’un point A vers un point B, en utilisant des équipements adaptés.

Quelles sont les missions de la manutention ?

Le rôle primaire de la manutention, concernait les chaînes de production. Des filières industrielles faisaient donc appel aux manutentionnaires pour déplacer des marchandises d’un entrepôt à un autre.

Une pratique qui reste toujours active au cœur du métier, mais le chargement et le déchargement des camions ainsi que la livraison des produits vers le lieu indiqué ont été ajoutés aux services proposés.

Quels sont les véhicules de manutention ?

Il existe une diversité d’appareils et de machines utilisés dans le secteur de la manutention.

Voici les plus indispensables à avoir pour s’y lancer :

  • Le mât rétractable ;
  • La grue ;
  • L’élévateur frontal ;
  • Le chariot cavalier ;
  • Le convoyeur.

Ces appareils sont les plus demandés par les industries auprès des manutentions, car elles facilitent grandement leurs travaux. La grue, notamment, est largement utilisée dans les gros chantiers.

Il vous est possible de vous charger vous-même du pilotage des engins ou de recruter des employés qualifiés. Un des géants du domaine MANUTENTION LEVAGE s’est même diversifié afin d’offrir de plus amples services par rapport à la concurrence et se démarquer.

Quels sont les règlementations du domaine de la manutention ?

Les réglementations sur la création d’entreprise de manutention est partiellement flou dans les textes de loi.

Par contre, les risques et dommages liés à l’exercice du travail manutentionnaire est bien décrite. Généralement, elle fait écho aux mêmes réglementations en vigueur dans le BTP et le transport de marchandises. C’est-à-dire :

  • Le port de casque de protection obligatoire durant le service ;
  • L’installation de services de sécurité et médicale aux alentours de la zone de prestation ;
  • L’obtention de permis de transport et de levage de marchandise ;
  • La détention des diplômes et des formations liées à l’exercice du travail pour les employés.

Comment devenir un agent de manutention ?

L’appellation d’agent de manutention recouvre le métier de :

  • Grutiste ;
  • Tractiste avion ;
  • Cariste ;
  • Bagagiste.

Une bonne condition physique est indispensable lorsque vous souhaitez intégrer ce domaine, car la plupart des services sont physiques.

En ce qui concerne les formations à suivre ainsi que les diplômes, il faut :

  • Être titulaire d’un CAP agent d’entreposage et de messagerie ;
  • Un Bac pro logistique ;
  • Un permis de conduire de catégorie C pour les grutiers ;
  • Une attestation de capacité professionnelle pour les caristes.

Comme évolution possible de carrière, un simple agent de manutention peut aspirer à devenir chef d’équipe, chef d’entrepôt ou chef magasinier.

En matière de salaire, ils reçoivent 1 2000 € bruts mensuels (dans le cas des débutants) et selon les critères des entreprises.