Quelles sont les différentes techniques de forage ?

Le pétrole est la source d’énergie la plus utilisée dans presque tous les pays du monde entier. Cependant, trouver un gisement de pétrole n’est pas une mince affaire. Suivez dans cet article toutes les différentes techniques de forage pouvant être utilisées pour trouver des hydrocarbures.

Le forage, c’est quoi ?

Il consiste à creuser dans la terre pour exploiter ou prospecter le sous-sol. Ce dernier se définit comme les couches de la croûte terrestre ou la partie superficielle du sol. Cette méthode est utilisée pour trouver et exploiter les ressources naturelles dans la terre comme le pétrole, l’eau ou les ressources minières. Le forage est aussi important dans l’étude de la subsurface ou la géotechnique. Cette technique est aussi essentielle pour les scientifiques qui étudient les phénomènes thermiques de la planète (géothermique).

En prospection, le terme forage est souvent remplacé par le mot « puits ». En quelques années, plus de 4 millions de puits sont forés dans 9 pays (États-Unis, Royaume-Uni, Australie, Brésil, Pays-Bas, Canada, Pologne, Bahreïn et Autriche).

5 différents types de techniques de forage

Il existe plusieurs méthodes de forage de puits selon le débit recherché.

Le forage par percussion

Dans cette technique, il y a deux façons d’effectuer le travail :

  • Le battage aux tiges :

C’est une méthode ancienne. Par contre, elle peut encore être utilisée pour forer à sec un puits à l’aide de tiges. Le battage est effectué avec des trépans très lourds qui sont faciles d’entretien. Cette technique est efficace pour remonter les déblais. De plus, le battage aux tiges est recommandé pour réaliser un traversé de terrain fissuré ayant un grand diamètre.

  • Le battage au câble :

Cette méthode a été utilisée autrefois pour éviter le colmatage du terrain. Elle nécessite peu de force dans sa réalisation, même si son exécution est très lente. En outre, aucun fluide de circulation n’est employé. Enfin, elle permet d’obtenir des meilleurs résultats. Le battage au câble devrait être réhabilité, car il est très avantageux.

Le forage par rotation

Ce mode de forage utilise un outil doté d’un mouvement tournant qui est soumis à une double action de poids. C’est la méthode la plus utilisée actuellement et la plus employée en travaux de forage. Néanmoins, son utilisation du fluide de circulation reste un inconvénient, provoquant le colmatage des fissures du terrain.

Le forage par marteau

Ce procédé est l’ensemble de la technique de forage par percussion et de la méthode de forage par rotation. Comme son nom l’indique, ce mode de forage est connu par l’utilisation d’un marteau pneumatique. Ce dernier est commandé par l’injection sous forte pression de l’air provenant d’un compresseur via la tige. Cependant, il y a de nombreux désavantages concernant son application.

En effet, il est impossible de l’employer sur un terrain plastique. En outre, manipuler cet outil n’est pas une chose aisée. Ce procédé permet de creuser un trou jusqu’à une profondeur de 150 m.

Pour la réalisation de tous vos travaux de forage, l’entreprise HUCHON TP située à Lasseube-Propre est à votre disposition pour répondre à toutes vos exigences.

Le forage par louvoiement

Le louvoiement signifie réaliser une trajectoire qui n’est pas droite. Il est aussi appelé forage par curage, qui consiste à simplifier la manœuvre des tubes de soutènement. Des vérins exercent des coups sur le tubage pendant que celui-ci descend. Cette descente est effectuée grâce à son propre poids. Ce mode de forage est idéal pour les puits de formations meubles. Sa limite d’utilisation est atteinte, une fois que le matériau perce un terrain dur.

Le forage par godet

Il se caractérise par l’utilisation d’un bucket ou godet à clapet. La technique consiste à creuser le sol et à remplir de déblais le cylindre qui le constitue.