Comment rénover son sous-sol ?

Un sous-sol offre beaucoup d’espace qui peut être utilisé pour autre chose que le stockage (bureau, salle de bains, buanderie…), et peut ajouter une valeur considérable à votre maison. Voici quelques conseils utiles si vous projetez d’aménager votre sous-sol.

En général le plus gros défi consiste à contourner les obstacles : fils électriques, conduites de gaz, conduits de chauffage, drains de plomberie, conduites d’eau… Vous devez donc vérifier l’emplacement de ces éléments avant de commencer les travaux.

Étape 1 : Nettoyer l’espace à travailler

Avant toute chose, débarrassez-vous des boîtes, poubelles, appareils et équipements inutiles qui encombrent votre sous-sol. Assurez-vous que tout est en ordre : électricité coupée, circulateur à l’arrêt, etc.

Étape 2 : Obtenir les permis

Jouez la carte de la sagesse et conformez-vous toujours aux réglementations imposées par l’État. Quelle que soit l’envergure de votre projet de rénovation, vous devez toujours demander une autorisation auprès des autorités compétentes. Pour cela, rendez-vous auprès de la municipalité la plus proche et renseignez-vous sur les procédures à suivre.

Il faut que vous soyez prêts à faire face à toutes les éventualités. Veillez donc à vous munir de toutes les informations qui pourraient intéresser les responsables au niveau de l’administration : la hauteur du sous-sol, l’épaisseur des murs, le système de ventilation à adopter, etc.

Étape 3 : Vérifier si le sol et les murs sont étanches

Un test d’humidité est indispensable avant d’entamer la rénovation de votre sous-sol. Vérifiez les fissures dans la fondation et identifiez la cause. Voici quelques moyens rapides pour imperméabiliser votre sous-sol :

– diriger les canaux d’évacuation loin de vos fondations

– appliquer un revêtement étanche sur les murs intérieurs

– revoir le système de drainage de votre jardin/pelouse pour éviter l’infiltration des eaux de pluie

Étape 4 : Installer un système d’isolation efficace

Une fois que tout a été sécurisé et que vous avez obtenu les permis nécessaires, vous pouvez isoler directement les murs en y ajoutant des isolants en mousse de polystyrène. Une fois que toute la mousse est installée, scellez les joints entre chaque pièce avec du ruban adhésif. Enfin, pour sceller les espaces vides entre la mousse et le plafond, utilisez du mastic.

Étape 5 : Choisir le bon revêtement de sol

Voici quelques types de revêtement pouvant répondre à vos besoins :

  • Vinyle

Les revêtements en vinyle ont une forte similitude aux planches en bois. Ils sont faciles à poser et appréciés pour leur résistance à l’eau.

  • Dalles de moquette

Elles peuvent être facilement installées, retirées et nettoyées. Vous pouvez également les remplacer autant de fois que vous voulez, puisque leur coût n’est pas trop élevé.

  • Tuiles

Les tuiles faciliteront le nettoyage en cas d’inondation ou de fuite d’eau, et donneront à votre sous-sol un aspect original.

Étape 6 : Quid du plafond ?

Nous vous suggérons d’opter pour les plafonds en tuiles et en plaques de plâtre, car ils sont faciles à poser. De plus, leur coût est à la portée de tous.

Pour réaliser l’intégralité de vos travaux, nous vous recommandons de faire appel aux services d’un professionnel des travaux de gros œuvre. L’entreprise Rénovation JMS fait partie des références en la matière. Spécialisée dans la rénovation résidentielle et commerciale, elle effectue plusieurs types de services : construction de patios, agrandissement de sous-sols, etc. Basée à Saint-Rémi (Québec), elle intervient dans les localités voisines comme Saint-Michel, Saint-Jean-sur-Richelieu et Napierville.

Sachez que l’aménagement d’un sous-sol coûte entre 5.000 € et 15.000 €. Bien entendu, cela dépendra de l’ampleur des travaux, mais prenez quand même vos dispositions pour trouver les fonds nécessaires à la concrétisation de vos projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *