Les points à savoir pour l’assainissement de votre maison

L’assainissement est une opération obligatoire pour toutes les habitations. En effet, les rejets des eaux usées ne peuvent pas être déversés directement dans la nature sans traitement car cela est nocive pour l’environnement. Cela peut causer de désastre aussi bien pour les humains que pour l’environnement . Dans cet article, vous trouverez les points importants à savoir pour bien assainir votre maison.

L’assainissement consiste à récupérer et à traiter les eaux usées à savoir les eaux grises provenant de la salle de bains, de la cuisine ou du lave linge et les eau vannes issues de toilette.

L’assainissement collectif ou tout-à-l’égout

Il désigne un système d’assainissement dans lequel les eaux usées sont collectées et acheminées vers une station d’épuration d’une manière collective. Dans ce mode d’assainissement, la commune en est la principale responsable.

Lorsqu’un réseau d’assainissement collectif est ainsi mis en œuvre dans votre commune, vous avez 2 ans à compter de la mise en service du réseau communal, pour raccorder votre bâtiment à ce dernier.

Avec l’accord du préfet de la commune, le maire peut donner une prolongation de ce délai de raccordement d’une durée de 10 ans au maximum. Si vous avez un permis de construire de moins de 10 ans, vous bénéficiez cette prolongation. Mais si votre maison est construite après la mise en service du réseau communal d’assainissement, le raccordement aurait du être effectué lors de la construction. Et lorsque vous souhaitez installer un assainissement individuel, vous pouvez bénéficier de cette prolongation en attendant la mise en place du réseau collectif.

Lorsqu’il y a une impossibilité technique ou bien une contrainte financière, certains bâtiments sont dispensés de se raccorder. A titre d’exemple une maison située en contrebas de l’égout.

L’assainissement individuel par la mise en place d’une fosse

Les bâtiments non raccordés au réseau d’assainissement collectif et ceux qui se trouvent dans la zone d’assainissement non collectif sont concernés et doivent installer un système d’assainissement dit individuel ou autonome. Vous pouvez effectuer les travaux seuls, mais il est mieux de solliciter une entreprise d’assainissement spécialisée et qualifiée pour un résultat assuré et efficace. Vous pouvez également vous tourner vers la commune. En effet, elle peut établir les mesures techniques pour l’implantation et la réhabilitation des installations concernant l’étude du sol et le choix du type d’installation selon sa perméabilité.

Néanmoins, vous devrez payer des frais supplémentaires à l’entreprise ou à la commune.

Dans cette méthode d’assainissement, il y a certaines procédures que vous devez suivre. D’abord, votre projet doit être présenté auprès de service public d’assainissement non collectif de la commune, pour connaître les démarches à suivre ainsi que les recommandations pour le projet. Après avoir effectué un contrôle de conception de votre future installation, tout en évaluant vos dossiers, la commune vous délivrera une attestation de conformité. Et vous pouvez commencer les travaux dès que cette attestation vous est délivrée.

A la fin des travaux, à titre de vérification, le service public d’assainissement non collectif réalisera un contrôle de bonne exécution.

L’entretien et le vidange

Vous avez la responsabilité d’entretenir régulièrement votre installation. Vous pouvez également recourir à une entreprise qualifiée pour cela.

Toutefois , la vidange de la fosse toutes eaux doit être strictement réalisée par une entreprise agréée par le préfet de la commune. Et la fréquence de la vidange est conditionnée par les caractéristiques du type d’assainissement non collectif adopté et en fonction de la hauteur des boues qui, généralement, ne doit pas être au-delà de 50 % du volume.

Le service public d’assainissement non collectif contrôle votre installation tous les 10 ans au minimum si elle fonctionne bien et si elle est bien entretenue. De ce fait, toute installation non conforme est assujettie de travaux de mise en conformité dans une durée de 4 ans. En d’autres termes, un non traitement des eaux usées génère des impacts négatifs importants sur l’environnement et est également néfaste pour la santé.