Travaux de démolition : réglementation, étapes et techniques

Les travaux de démolition ou de construction en général sont encadrés par des lois afin de promouvoir ou de protéger l’habitat. Vous comprenez alors que pour démolir, il ne suffit pas d’être propriétaire. Il faut également en avoir le droit. Ensuite, il faudra y procéder méthodiquement. Ce que nous vous proposons dans cet article, c’est de découvrir l’essentiel sur la démolition.

La démolition : réglementation

Que vous soyez un particulier ou une entreprise, il peut arriver que votre immeuble ou construction soit en fin de vie. Peut-être aussi que vous manifestez tout simplement le désir de construire un autre bâtiment sur les lieux et que vous êtes sur le point de faire appel à un spécialiste en démolition. Il n’y a pas de problème à cela. Mais il faut cependant être légalement apte à le faire.

Le permis de démolition

Le permis de démolition est l’attestation légale qui vous permet de démolir une construction. Il est indispensable lorsque votre bâtiment est dans une zone protégée par l’habitat et dans laquelle il est impossible de démolir sans permis.

Le diagnostic amianté

Il est obligatoire de réaliser un diagnostic amianté conformément à la réglementation 2019 sur la question. L’objectif est de déterminer si, pour tous les bâtiments construits avant 1997, il n’existe pas un dépôt d’amiante susceptible de mettre en danger la santé des personnes. Si le diagnostic est positif, votre construction devra bénéficier d’un désamiantage certifié avant démolition.

Le diagnostic déchet

Le maître d’ouvrage doit faire un diagnostic déchets afin d’évacuer au besoin les éléments nocifs qui sont dans le bâtiment avant sa démolition. Cette démolition concerne particulièrement les surfaces de plus de 1000 m2 qui ont servi à réaliser des activités commerciales ou agricoles entre autres.

Travaux de démolition : étapes

À la suite des différentes démarches décrites au-dessus, il y a également des étapes précises à suivre. En effet, le processus de démolition passe par plusieurs phases. Pour préciser à nouveau, il y a tout d’abord le désamiantage. Ensuite, il y a dans l’ordre :

  • le déplombage : cette étape permet d’extraire toute la plomberie du bâtiment.
  • le curage : c’est l’étape où certaines parties du bâtiment sont enlevées, en évitant tout d’abord les parties sensibles que sont les supports.
  • la déconstruction : il s’agit de la phase suivante du curage, qui prend place dans le processus de démantèlement.
  • l’oxydécoupage : c’est le moment où les parties métalliques de la construction sont progressivement démolies.
  • la décontamination : elle constitue une sorte de nettoyage biologique du chantier.
  • le nettoyage : c’est l’étape finale où le chantier est complètement déblayé.

Toutes ces étapes sont bien évidemment à la charge du maître d’ouvrage et de son équipe qui possède les connaissances techniques nécessaires pour faire le travail. Dans l’ensemble, ils utilisent différentes techniques pour faire au mieux leur travail.

Travaux de démolition : techniques

Il existe plusieurs techniques de démolition qui dépendent des méthodes utilisées. Pour une démolition manuelle, il est possible de procéder par dérasement ou par sapement. Dans le premier cas, la déconstruction se fait en commençant par les parties hautes de l’immeuble. Dans le second, il s’agit de commencer par le bas, en s’attaquant directement aux fondations de l’immeuble.

La méthode mécanique, en marge de celle manuelle, dispose de techniques qui partent de l’utilisation de matériels mécaniques. On dénombre entre autres la pince de démolition, la pelle de démolition et le brouteur. La plupart de ces techniques exercent des chocs ou tractations sur les bâtiments afin de les faire ployer.

À défaut de faire appel à l’une ou l’autre de ces techniques, il est possible d’opter pour d’autres alternatives telles que le découpage et l’explosion. Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que la méthode utilisée doit tenir compte par exemple du type de démolition que vous voulez faire, de l’emplacement du bâtiment et des risques que sa démolition peut avoir sur l’entourage. Il faut en effet éviter les fausses manœuvres qui peuvent se révéler préjudiciables.